Article 41 Salle de contrôle du stade - Sécurité et sûreté

Règlement de l'UEFA sur la sûreté et la sécurité

FT_ContentType_custom
Règlements techniques
FT_Category_Only_Custom
Règlements spécifiques
FT_Competition
Safety and Security
EnforcementDate
15 June 2019
41.01

L’organisateur devrait garantir une approche intégrée en matière de sûreté, de sécurité et d’activités de service au moyen d’une régie du stade, d’un système de vidéosurveillance, et de systèmes de surveillance et de communication.

41.02

Le responsable de la sûreté et de la sécurité, le commandant de police responsable du match et les représentants des autres services d’urgence devraient être présents dans la régie du stade afin de gérer les mesures en réponse aux incidents dans le stade et ses environs.

41.03

Le système de vidéosurveillance du stade devrait être utilisé par le commandant de police responsable du match et par le responsable de la sûreté et de la sécurité pour la surveillance des spectateurs, des voies d’accès et des entrées du stade ainsi que de tous les secteurs du stade.

41.04

Ce système devrait être géré et contrôlé depuis la régie du stade par le commandant de police responsable du match, par le responsable de la sûreté et de la sécurité et par leur personnel.

41.05

Pour les stades des catégories 2, 3 et 4 telles que définies par le Règlement de l’UEFA sur l’infrastructure des stades 2018, des copies des documents suivants doivent être conservées dans la salle de contrôle du stade et être à la disposition de l’UEFA pour examen :

  1. tous les plans d’urgence permettant de gérer un incident majeur dans le stade ou à proximité ;

  2. tous les plans de crise établis par le responsable de la sûreté et de la sécurité en collaboration avec les services d’urgence et avec d’autres agences pour gérer les incidents dans le stade qui peuvent mettre en danger la sûreté et la sécurité publiques ou perturber les activités normales du stade. Ces plans doivent préciser les actions spécifiques à entreprendre et la responsabilité des services d’urgence et des autres services ;

  3. le plan d’évacuation d’urgence du stade, détaillant les procédures visant à garantir qu’en situation d’urgence, tous les spectateurs et les participants à risque puissent gagner un lieu sûr ou se trouver dans des conditions de sûreté suffisante dans le laps de temps prescrit par la législation nationale. Si aucun laps de temps n’est prévu par la législation nationale, le temps d’évacuation maximum devrait varier entre deux minutes et demie et huit minutes, en fonction du niveau de risque d’incendie. Alors qu’en pratique, les spectateurs peuvent être évacués sur le terrain en cas d’urgence, cette étape ne devrait pas être prévue dans le calcul du temps d’évacuation d’urgence ;

  4. dans le cadre du plan général de crise du stade, le responsable de la sûreté et de la sécurité, en collaboration avec la direction du stade et avec l’agence nationale chargée de la lutte contre le terrorisme, devrait préparer un plan de lutte contre le terrorisme dans le stade, qui devrait être révisé et testé au moyen d’exercices impliquant diverses parties. Le plan de lutte contre le terrorisme dans le stade devrait être compatible avec les plans d’urgence et de crise existants et avec les procédures d’évacuation.

Dans le cas de stades de catégorie 1 sans salle de contrôle, les plans devraient être disponibles dans un lieu du stade déterminé à l’avance.