Annexe C - Directives pour les arbitres en cas de comportement raciste dans les stades de football (article 45.05b) - Sécurité et sûreté

Règlement de l'UEFA sur la sûreté et la sécurité

FT_ContentType_custom
Règlements techniques
FT_Category_Only_Custom
Règlements spécifiques
FT_Competition
Safety and Security
EnforcementDate
15 June 2019

1. Interrompre le match en cas d’incident raciste grave

  1. Lorsque l'arbitre constate (notamment s’il est informé par le délégué de match de l'UEFA par l'intermédiaire du quatrième officiel) des comportements racistes (par exemple des chants, des insultes, des cris ou des banderoles racistes) et s'il estime que ces comportements sont d'une portée et d'une gravité élevées, il doit, en application de la Loi du jeu n° 5, interrompre le match et demander à ce qu'une annonce soit faite par le système de haut-parleurs (dans la langue des deux équipes) afin de demander au public de cesser immédiatement ces comportements racistes.

  2. Le match ne peut reprendre qu'après cette annonce.

2. Suspendre le match en cas d’incident raciste grave

  1. Si les comportements racistes ne cessent pas une fois que le match a repris (c'est-à-dire que la mesure énoncée au point 1 n'a eu aucun effet), l'arbitre doit suspendre le match pour une période raisonnable (par exemple 5 à 10 minutes) et demander aux équipes de regagner leurs vestiaires. Le délégué de match de l'UEFA doit, par l'intermédiaire du quatrième officiel, aider l'arbitre à déterminer si les comportements racistes ont cessé après la mesure énoncée au point 1.

  2. Pendant cette période, l'arbitre doit demander la diffusion d'une nouvelle annonce par le système de haut-parleurs afin d'exhorter le public à cesser immédiatement ces comportements racistes et de le prévenir que, dans le cas contraire, le match sera définitivement arrêté.

  3. Pendant cette suspension, l'arbitre doit consulter le délégué de match de l'UEFA, le responsable de la sécurité de l'UEFA ainsi que les responsables compétents de la police et de la sécurité du stade pour définir les éventuelles autres mesures à prendre et pour discuter de la possibilité d'arrêter définitivement le match.

3. Arrêter définitivement le match en cas d’incident raciste grave

  1. Si les comportements racistes ne cessent pas après la reprise du match (c'est-à-dire que la mesure énoncée au point 2 n'a eu aucun effet), l'arbitre doit, en tout dernier recours, décider d’arrêter définitivement le match. Le délégué de match de l'UEFA doit, par l'intermédiaire du quatrième officiel, aider l'arbitre à déterminer si les comportements racistes ont cessé après la mesure énoncée au point 2.

  2. Cependant, l'arbitre ne peut décider d'arrêter définitivement le match dans de telles circonstances qu'une fois que toutes les autres mesures possibles ont été prises et après étude des répercussions de cet arrêt définitif sur la sécurité des joueurs et du public au moyen d'une consultation approfondie avec le délégué de match de l'UEFA, le responsable de la sécurité de l'UEFA ainsi que les autorités compétentes de la police et de la sécurité du stade. En principe, la décision d'arrêter définitivement un match se prend à l'unanimité de toutes les parties impliquées.