Article 23 Reprogrammation des matches - Youth League

Règlement de l'UEFA Youth League

FT_ContentType_custom
Règlements de compétition
FT_Category_Only_Custom
Clubs
FT_Competition
UYL
FullSeasonYears
2020/21
EnforcementDate
3 December 2020

23.01

Si un match ne peut être disputé ou ne peut l’être que partiellement, l’intégralité ou la période restante du match est, en principe, disputée le lendemain, sans préjudice d’éventuelles sanctions disciplinaires. À cet effet, les clubs organisateurs doivent conclure tous les accords nécessaires afin de garantir que les installations requises soient disponibles et puissent être utilisées.

23.02

Si le match ne peut pas être reprogrammé le lendemain, l’Administration de l’UEFA fixe une nouvelle date.

23.03

En règle générale, un match reprogrammé est disputé sur le même site. Si les circonstances exigent un changement de site, l’Administration de l’UEFA doit approuver le site de remplacement.

23.04

Dans tous les cas, l’Administration de l’UEFA doit approuver le site et fixer la nouvelle heure de coup d’envoi en tenant compte des besoins des équipes dans la mesure du possible.

23.05

Si un club est responsable de la reprogrammation de la totalité ou d’une partie d’un match, il assume ses propres dépenses ainsi que tous les frais supplémentaires de voyage et de séjour de l’autre club, de l’équipe arbitrale et des commissaires de match, sans préjudice d’éventuelles sanctions disciplinaires.

23.06

Si le match est reprogrammé sans qu'aucune erreur ne soit imputable aux deux clubs, chaque partie assume ses propres dépenses liées au match initial et au match ou à la période du match restante reprogrammé(e).

23.07

Dans tous les cas, les décisions prises par l’Administration de l’UEFA sur la base du présent article sont définitives.

23.08

Si l'arbitre décide d’arrêter le match, la période restante du match doit être disputée selon les principes suivants :

  1. La feuille de match peut contenir les joueurs qualifiés qui étaient inscrits sur la liste de joueurs le jour du match arrêté, indépendamment du fait qu’ils figuraient ou non sur la feuille de match le jour du match arrêté, à l’exception des joueurs remplacés ou expulsés lors du match arrêté ainsi que des joueurs suspendus pour le match arrêté. Les joueurs qui étaient sur le terrain au moment de l’arrêt du match ne peuvent pas figurer sur la feuille de match en tant que remplaçants lors de la reprise du match.

  2. Les sanctions imposées avant que le match soit arrêté restent valables pour la période restante du match.

  3. Les avertissements simples imposés avant que le match soit arrêté sont reportés dans d’autres matches une fois que le match arrêté a été achevé.

  4. Les joueurs et les officiels de l'équipe expulsés au cours du match arrêté ne peuvent pas être remplacés et le nombre de joueurs figurant dans la formation de base reste identique à la formation sur le terrain au moment de l’arrêt du match.

  5. Les joueurs et les officiels de l'équipe qui, après le match arrêté, ont été suspendus pour un match peuvent figurer sur la feuille de match.

  6. Les équipes peuvent procéder uniquement au nombre de remplacements auquel elles avaient encore droit au moment de l’arrêt du match, en utilisant leurs arrêts de jeu restants.

  7. Le match doit reprendre à l’endroit où l'action a été arrêtée (p. ex. coup franc, remise en touche, dégagement aux six mètres, corner, penalty, etc.). Si le match a été arrêté au cours du déroulement normal du jeu, la reprise de la rencontre doit avoir lieu par une balle à terre à l’endroit où le match a été arrêté.