Article 69 Activités médias le jour du match lors la phase finale - EURO

Règlement du Championnat d'Europe de football de l'UEFA

Content Type
Règlements de compétition
Category
Équipes nationales
Subject
EURO
Edition
2022-24
Language
Français (France)
Enforcement Date
1 June 2022
69.01

Les interviews sont interdites sur le terrain de jeu et à proximité immédiate de celui-ci pendant le match.

69.02

Les interviews sont coordonnées par l’UEFA dans des sites choisis à l’avance et elles respectent les règles suivantes :

  1. Chaque équipe doit mettre à disposition son entraîneur principal ou un joueur clé pour une interview d’avant-match avec le diffuseur hôte et avec le principal détenteur de droits audiovisuels de son pays, selon les dispositions de l’UEFA. Ces interviews ont lieu entre l’arrivée de l’équipe au stade et la fin de l’échauffement. Les horaires doivent être convenus entre les équipes et l’UEFA. Toute interview supplémentaire d’avant-match requiert l’accord de l’équipe concernée.

  2. Des interviews à la mi-temps peuvent être effectuées avec l’entraîneur principal, avec l’entraîneur assistant ou avec des joueurs, sous réserve de leur accord.

  3. Chaque équipe doit mettre un joueur à disposition pour une interview « super flash » avec le diffuseur hôte ou avec le principal détenteur de droits audiovisuels de son pays, selon les dispositions de l’UEFA. Le Joueur du match doit aussi être disponible pour une interview « super flash » supplémentaire devant une toile de fond spécifique, le cas échéant. Ces interviews ont lieu juste après le coup de sifflet final, sur le terrain ou à proximité de celui-ci. D’autres interviews « super flash » peuvent avoir lieu avec l’accord de l’équipe.

  4. Les interviews flash et les interviews dans les studios du stade sont obligatoires et ont lieu après le match. Chaque équipe doit accepter trois interviews avec le principal détenteur de droits audiovisuels de son pays, deux interviews avec chacun des autres détenteurs unilatéraux de droits audiovisuels (y compris le diffuseur hôte), et une interview avec chacun des détenteurs de droits audiovisuels opérant depuis une position multilatérale pour interviews flash. Sur demande, l’entraîneur principal doit être disponible pour au moins quatre des interviews ci-dessus, y compris au moins une avec un détenteur de droits audiovisuels occupant une position multilatérale pour interviews flash. Le Joueur du match de l’UEFA doit faire partie des joueurs mis à disposition pour les interviews susmentionnées. Les équipes doivent veiller à ce que leur entraîneur principal et leurs joueurs soient disponibles pour ces interviews dans les 15 minutes qui suivent la fin du match.

  5. Pendant la phase à élimination directe de la compétition, les exigences minimales en matière d’interviews flash et d’interviews en studio pour les équipes éliminées sont réduites comme suit :

    1. Les détenteurs de droits audiovisuels du pays de l’équipe et le diffuseur hôte doivent bénéficier d’au moins deux interviews.

    2. Les autres détenteurs unilatéraux de droits audiovisuels doivent bénéficier d’au moins une interview.

    3. Au moins une interview doit être réalisée à chaque position multilatérale.

    4. Des interviews supplémentaires sont accordées au mieux des possibilités. Si certains détenteurs unilatéraux de droits audiovisuels ne demandent pas d’interviews, l’équipe doit remplir ses exigences minimales en répondant à d’autres demandes relayées par l’UEFA.

    5. Ces obligations portent sur des interviews de l’entraîneur principal et des joueurs.

    6. L’équipe qualifiée devrait compenser les interviews non accordées par l’équipe éliminée.

  6. Les joueurs sélectionnés pour subir un contrôle antidopage peuvent participer aux interviews d’après-match si le contrôleur antidopage les y autorise et à condition que le joueur soit escorté par un accompagnateur désigné par le contrôleur antidopage.

  7. Si l'entraîneur principal d’une équipe est suspendu pour le match ou expulsé durant la rencontre, l'équipe peut le remplacer par l'entraîneur assistant lors des interviews d'après-match.

  8. Les équipes doivent répondre aux demandes d’interviews des détenteurs de droits audiovisuels avant de donner des interviews aux plateformes médias de leur association nationale.

69.03

Les conférences de presse officielles d’après-match de l’UEFA dans les stades des matches sont coordonnées par l’UEFA et doivent commencer au plus tard 20 minutes après le coup de sifflet final. L’entraîneur principal de chaque équipe et le Joueur du match doivent participer à cette conférence de presse. Si l’entraîneur principal est suspendu pour le match ou expulsé durant la rencontre, l’équipe concernée peut le remplacer par l’entraîneur assistant lors de la conférence de presse d’après-match.

69.04

Après le match, une zone mixte est aménagée pour les médias sur le chemin menant des vestiaires aux cars des équipes. Cette zone ne doit être accessible qu'aux entraîneurs, aux joueurs et aux représentants des médias. Elle se subdivise en secteurs avec différents points d'accès déterminés par l’UEFA. Tous les joueurs qui ont participé au match, y compris les remplaçants alignés, doivent traverser la zone mixte pour donner des interviews aux médias.

69.05

Après le match, les équipes sont responsables de s’assurer que tous les joueurs ayant remporté une distinction officielle de l’UEFA (par exemple, le Joueur du match ou le Joueur du tournoi) participent à l’événement, à la cérémonie, aux interviews, à la conférence de presse ou à la présentation officiel(le) correpondant(e).