Article 64 Activités médias le jour du match - Ligue des champions féminine

UEFA Women's Champions League

FT_ContentType_custom
Règlements de compétition
FT_Category_Only_Custom
Clubs
FT_Competition
UWCL
FullSeasonYears
2020/21
EnforcementDate
24 September 2020
64.01

Les interviews d’avant-match, à la mi-temps et d’après-match avec chaque club peuvent avoir lieu au stade aux conditions ci-dessous. Les lieux et les créneaux horaires sont convenus à l’avance entre l’UEFA et chaque club.

  1. L’entraîneur principal ou une joueuse doit être disponible avant le match pour une brève interview avec le principal détenteur de droits audiovisuels de son pays.

  2. Des interviews d’avant-match supplémentaires peuvent être effectuées avec l’entraîneur principal et avec les joueuses, sous réserve de leur accord.

  3. Une interview à la mi-temps peut être effectuée avec l’entraîneur principal ou avec l’entraîneur assistant, sous réserve de leur accord. Les joueuses, y compris celles qui ont pris place sur le banc des remplaçants, ne peuvent pas faire l’objet d’une interview durant la pause de la mi-temps.

  4. Les interviews super flash d’après-match sont effectuées dans une zone désignée à cet effet et située soit à proximité du terrain de jeu, soit sur le terrain, soit entre le terrain et les vestiaires. L’entraîneur principal ou une joueuse clé, c’est-à-dire une joueuse qui a eu une influence décisive sur le résultat du match, doivent être disponibles au minimum pour une interview super flash avec le principal détenteur de droits audiovisuels de son pays.

  5. Les interviews flash et les interviews dans les studios du stade sont obligatoires et ont lieu après le match, dans une zone désignée à cet effet et située à proximité des vestiaires. Chaque club doit, sur demande, accepter trois interviews avec le principal détenteur de droits audiovisuels de son pays, deux interviews avec chacun des autres détenteurs unilatéraux de droits audiovisuels, et une interview avec chacun des détenteurs de droits audiovisuels opérant depuis une position multilatérale pour interviews flash. Sur demande, l’entraîneur principal doit être disponible pour au moins quatre des interviews ci-dessus, y compris au moins une avec un détenteur de droits audiovisuels occupant une position multilatérale pour interviews flash. La Joueuse du match de l’UEFA doit faire partie des joueuses mises à disposition pour les interviews susmentionnées, sauf circonstances exceptionnelles. Les clubs doivent veiller à ce que leur entraîneur principal et leurs joueuses soient disponibles pour ces interviews dans les 15 minutes qui suivent la fin du match, sauf circonstances exceptionnelles.

  6. Si l'entraîneur principal est suspendu pour le match ou expulsé durant la rencontre, le club concerné peut le remplacer par l'entraîneur assistant pour toutes les activités médias obligatoires de la journée de match.

  7. Les joueuses sélectionnées pour subir un contrôle antidopage peuvent participer aux interviews d’après-match si la contrôleuse antidopage les y autorise et à condition que la joueuse soit escortée par une accompagnatrice désignée par la contrôleuse antidopage.

  8. Les possibilités d’interview susmentionnées qui sont accordées aux plateformes médias des clubs doivent bénéficier en premier lieu aux détenteurs de droits audiovisuels déterminés par l’UEFA, conformément aux conditions prévues par l'UEFA Women's Champions League Club Manual.

  9. Si une des interviews obligatoires susmentionnées n’est pas menée par le(s) détenteur(s) de droits audiovisuels concerné(s), l’UEFA peut mener ces interviews aux mêmes conditions et les partager avec les autres détenteurs de droits audiovisuels.

64.02

Les conférences de presse d’après-match au lieu du match doivent commencer au plus tard 20 minutes après le coup de sifflet final. Il incombe au club organisateur de mettre à disposition un interprète qualifié et toutes les installations techniques nécessaires. Les deux clubs doivent mettre à disposition leur entraîneur principal pour cette conférence de presse. Si son entraîneur principal est suspendu pour le match, le club concerné peut le remplacer par l’entraîneur assistant.

64.03

Après le match, une zone mixte doit être aménagée sur le chemin allant des vestiaires aux cars des équipes. Cette zone, qui ne doit être accessible qu’aux entraîneurs, aux joueuses et aux représentants des médias, offre aux journalistes des occasions supplémentaires pour réaliser des interviews. Toutes les joueuses des deux équipes qui ont participé au match, soit comme titulaires, soit comme remplaçantes, doivent traverser la zone mixte à cette fin. Le club organisateur doit veiller à ce que les joueuses et les entraîneurs puissent traverser l’ensemble de la zone mixte. Les clubs sont responsables de s'assurer que les joueuses correspondantes passent par la zone mixte.